Un lundi matin de cet été, je pars en vacances en voiture, seule. 500 kilomètres à faire. Long, très long le voyage.

Petite tendance à m'assoupir, musique à fond, je chante fenêtre ouverte. Que faire pour ne pas m'endormir ?

Une folle idée me prend, je commence à me caresser les seins tout en conduisant. Je suis un peu échauffée, mais très réveillée, objectif atteint. Ca ne me suffit plus, je passe la main dans mon chemisier et sors mes seins de leur écrin. Je me caresse directement sur la peau maintenant. Je suis de plus en plus chaude, encore quelques kilomètres et voici que je commence à déboutonner mon chemisier. Je suis maintenant carrément excitée.

Nous sommes lundi, peu de familles et pas mal de camions, vous voyez où j'en suis venue. Chemisier fermé et juste une main dessus quand les voitures sont à ma hauteur. Chemisier ouvert et sein pris à pleine main quand je suis à la hauteur d'un camion. J'espère qu'un d'entre eux me verra tout en étant très stressée que ça arrive. Et voilà, ça arrive, je perçois nettement la réaction du chauffeur au moment où je prends un sein dans ma main.

Surprise, étonnement, je le double vite fait !!! Il ne tarde pas à réagir, appels de phare répétés. J'ai très envie de m'arrêter à la première aire d'autoroute j'ai tellement envie de baiser maintenant. De baiser, oui, pas de faire l'amour. Et je me dégonfle et poursuis mon chemin. Cela ne restera qu'un fantasme !! J'en rêve encore.

 

La suite de mon fantasme ! Hummm, j'aimerai vraiment le réaliser. Je reprends le volant, le chauffeur me fait des appels de phare et je suis très excitée. Je ralentis pour me maintenir à sa hauteur. Il continue à me maintenir dans ses phares. Ca me fascine, je vais enfin le faire. Aire de repos à 1 km, petit bois quasi désert. Je mets mon clignotant et m'engage sur l'aire. Le camion continue de me suivre. Je vais le plus profond possible et me gare à proximité du coin réservé au camion. J'arrête le moteur, je suis excitée, j'ai le coeur qui bat à 200 !!! J'ai toujours le chemiser ouvert et les seins un peu cachés mais qui se devinent très facilement.

Le camion est maintenant arrêté, rien ne se passe. Aie !!! Que dois-je faire ???

Je n'en peux plus, il faut que je fasse quelque chose. Allons, courage, je descends de la voiture, je me dirige lentement vers le gros camion qui m'a suivie. Je prends tous les risques, j'ai trop envie. Je vais du côté du chauffeur et lui souris. Il ouvre sa fenêtre et me demande si j'ai besoin de quelque chose. Oh là là, ça se complique, je n'ose pas être très directe et lui répond qu'il m'a fait des appels de phares et que je voulais savoir si ma voiture à un problème.

Non, la voiture n'a pas de problème, mais il me précise que j'ai un endroit de mon corps qui semble avoir pris feu et qu'il est prêt à me prêter son extincteur pour l'éteindre.

Rire, je me détends !!! Vraiment, vous êtes prêt à me dépanner !! Comment faire alors ? Il me dit de faire le tour du camion et m'ouvre la porte pour que je monte. J'y suis je frissonne et je mouille comme jamais. Le bout de mes seins est dur et pointe sur la chemise ouverte. Il commence à me caresser et me lécher les seins. Il me suce en me tirant dessus, sensibles les seins, je ne me tiens plus. Je lui mets la main sur le sexe.

Il me demande de me déshabiller de me mettre toute nue dans la cabine, je regarde autour si d'autres peuvent nous voir, pour l'instant rien !! J'y vais, je me mets nue, il me regarde et approche sa main de ma chatte. Il sourit en constatant que je suis trempée.

Il sort son sexe par la fermeture éclair de son pantalon et me demande de me mettre à 4 pattes sur le siège. Il me prend d'un seul coup, je suis tellement mouillée que ce n'est pas un problème. Je lui tends mes fesses et cambre mes reins pour qu'il vienne encore plus profond. Vas y, gentil chauffeur, baise moi bien ! J'en veux encore.

Mais il ne se contente pas de ma chatte, il commence à me besogner l'anus, un petit doigt mouillé, puis deux, puis trois !!! Il va y mettre toute la main s'il continue, mais non, je suis suffisamment dilatée pour accueillir son engin. Il m'encule comme un sauvage, me laboure les entrailles en me caressant la chatte. Je suis très ouverte, la chatte en feu. Je lui demande de revenir dedans, je sens que je suis prête !! Il me baise à nouveau et accélère ses mouvements. Nous nous écroulons de plaisir, quelle jouissance !!!

Epuisée, je suis épuisée ! Je jette un regard autour du camion. Aie, quelques autres sont arrivés et ont assisté à nos ébats. Gentiment il ramasse mes affaires et me les tend pour que je me rhabille. Je le fais doucement pour profiter de l'instant et des regards de ses collègues. Nous échangeons un baiser. Sans rien dire je descends et retourne à ma voiture, doucement, sans précipitation. Je monte dedans et démarre sous les klaxons des mes nouveaux amis.

Voilà le fantasme que je n'ai pas réussi à concrétiser !!!

Par Emoisdelle - Publié dans : Fantasmes
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Derniers Commentaires

Images Aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés