Etre ou ne pas être ?

 

Vendue comme esclave !

Imaginez ma surprise… De ce jeu, somme toute bon enfant, est sortie une expérience troublante. Je savais que j’étais exhibitionniste, je savais que j’avais ce désir d’être vue et touchée par des inconnus. Et pour cela je me suis prêtée au jeu de la vente aux esclaves sans mauvaise grâce quand vous me l’avez proposé.

Le parterre était fourni ce soir et les spectateurs attentifs détaillaient les objets de convoitise qui leur étaient présentés par le Maître des lieux.

Vous me tenez la main.

Comment dépasser ses peurs et se dévoiler devant tant de personne ? Croyez-moi, ce fut facile… Exposer ce que j’aime le moins chez moi fut ma solution… Franco de port… pas de camouflage… La chose est faite, tout le monde m’a vue maintenant, je peux profiter de la soirée et me laisser aller à mes sensations.

Vous venez vers moi.

Vous choisissez de rester, lorsque le couple qui a fait mon acquisition m’a prise en charge vous en avez perdu la soumise que vous veniez d’acquérir. Vous étiez à califourchon sur le saute-mouton et me teniez les mains pendant que le martinet me caressait… J’étais vraiment à la place à laquelle je souhaitais être. Avec d’autres mais avec vous.

Je m’éloigne maintenant, ballade au rez-de-chaussée, régal des yeux, envie extrême d’être touchée aussi, de reproduire les scènes observées.

Je reviens vers vous.

Vous autorisez un Maître que j’ai rencontré sur le site à m’utiliser… Je suis presque étonnée de votre libéralité. Mais très heureuse de me confier à lui sous votre regard. Cette fois c’est vous qui donnez des signes d’éloignement, vous manifestez l’intention de vous occuper d’une soumise près de vous…

Je quitte doucement les lieux.

Je retrouve mes acquéreurs du début de la soirée. Je les entends parler entre eux « la table gynéco ». Savent-ils que j’ai envie à ce moment précis d’être explorée, exposée, explosée ? Ils s’approchent de moi et me demandent si j’ai envie, encore. Oui !!! J’ai envie, très envie. Mon Maître ? Où est-il ? Il est occupé ailleurs… Je m’abandonne à l’exploration, l’exposition, l’explosion… Vibration extrême. Merci à ces artistes.

Je reviens vers vous.

Vous m’entraînez vers la sortie, nous partons dans la nuit.

 

Etre ou ne pas être ???

 

Je suis.

Sans exclusive, sans jalousie, sans exigence autre que celle du respect de l’être que je suis.

Je suis.

Libre, légère, tendre pour l’être que vous êtes.

Je suis.

Votre sirène, votre rose, votre soumise.

C'était en avril 2007

Par Emoisdelle - Publié dans : 2ème période - Communauté : SM: Domination/Soumission
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Derniers Commentaires

Images Aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés