Pourquoi je ne peux pas écrire des mots sensibles face à vous ? Un reste de pudeur ?

Mon Maître j'ai toujours écrit seule dans des moments calmes et intimes et vous me demandez de me dépasser. D'écrire pendant que je vous sais de l'autre côté de l'écran.
J'ai essayé mais il me faut du temps pour trouver au fond de moi les mots qui diront mes émois et qui pourront peut-être vous émouvoir.
C'est comme un défi que vous me lancez, vous émouvoir par mes mots. Ce n'est pas facile. Mon Maître, je suis votre esclave docile et pourtant il est des choses que je n'arrive pas encore à dépasser.
Mais mon Maître, vous êtes mon Maître, j'en ai la certitude. J'ai besoin de vous, de votre poids, de la pression que vous mettez sur moi. Quand je vous sens lointain, je suis ailleurs et un peu triste. Ma soumission est totale, même si parfois je rechigne un peu, je n'envisage même pas de vous manquer au point de refuser de vous obéir. Je crois qu'avec vous, pour vous, je peux beaucoup. Votre façon de me contraindre simplement sans accessoire et mes réactions me confirment que c'est vous !!!
Je veux encore et toujours vous servir, vous aimer et vous vénérer. Je suis votre chienne esclave de vos plaisirs, de vos désirs et de votre volonté.
J'aspire à être pleine de vous, ma tête, ma gueule, mon coeur, mon con, mon cul, prenez les, pénétrez les. Tout est à vous sans réserve Mon Maître, usez et abusez de votre niche consentante.
Mon Maître je suis à vos pieds, le cul à l'air, je délace vos chaussures et vous lêche les pieds avec délice et sensualité.

Par Emoisdelle - Publié dans : La niche - Communauté : Soumission et appartenance
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Derniers Commentaires

Images Aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés