Mon Maître,
Me voici à nouveau en tête à tête avec vous. Quelle soirée m'avez-Vous fait vivre encore une fois. Mon Maître, je ne voudrais pas que Vous pensiez que j'ai tout le temps peur. Il est vrai qu'avec Vous je ressens une vraie rupture avec mes façons de vivre anciennes. C'est tout nouveau de me livrer ainsi sans armure ni carapace. Mais ça vient, je commence à accepter de ne pas me charger de cailloux... et j'avance vaille que vaille. Comme Vous me l'avez dit tout à l'heure ce que nous vivons est tellement riche que cela vaut la peine de prendre des risques... mesurés, les risques, car nous sommes finalement des gentils et ne feront pas de mal volontairement. Je le crois vraiment.
Mon Maître, vos dernières paroles m'ont laissée sans voix... Ces mots, je les ai si peu dit et si peu entendus !!! je me les étais interdits, ils sont pour moi presque indicibles. Vous me provoquez dans mes retranchements, l'amour n'est pas une chose aisée pour votre niche et le dire est aussi compliqué.
Mon Maître, je crois que je Vous aime aussi. Vous me faites fondre et je Vous aime à la façon de niche, avec révérence, soumission mais aussi avec joie et optimisme et puis que Vous aime aussi comme une femme... avec tous mes sens en éveil...
Mon Maitre, je suis à Vous.
Votre niche esclave parfaite en devenir vous lèche les pieds

Par Emoisdelle - Publié dans : La niche - Communauté : Soumission et appartenance
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Derniers Commentaires

Images Aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés